Accueil

Quand j’étais petite, j’avais une peur irrationnelle du crocodile. Vous savez, ces peurs d’enfant, les monstres sous le lit, le grand méchant loup et la sorcière. Moi, j’avais peur du crocodile.

Ceci est mon premier recueil et je lui ai donné le titre de ma plus grande peur d’enfance. Je pense intimement que l’art est une manière d’apprivoiser ses coins d’ombre et les sublimer par l’acte créatif. Ce qui me touche chez l’humain, ce sont ses maladresses, ses fragilités. Dans les films de super héros, finalement, c’est le personnage du vilain qui est le plus intriguant, non ?

Le recueil est accompagné de photos de mon fidèle partenaire canin, celui qui, par sa simple présence animale, me ramène à l’état de sérénité ou me fait rire.

Bonne lecture